unfi
Union Nationale de la Facture Instrumentale

Qu'est ce que l'UNFI

L’UNFI a été créée en 1982 au festival de Saint Chartier. Elle fédère des fabricants de toutes les familles d’instruments spécialisés dans la musique traditionnelle et la musique ancienne, deux univers entre lesquels les ponts sont nombreux, et au-delà toutes les musiques d’aujourd’hui dont les instruments naissent au coeur de l’atelier d’un artisan

Nous avons coutume de dire que l’UNFI est un groupement par affinités. Nous y accueillons tous ceux qui ont envie d’échanger sur leur pratique et nous tirons bien des profits de la diversité des savoir-faire et des parcours de chacun. L’association compte une majorité d’autodidactes et nous considérons cela comme une richesse. Nombre d’entre nous sont souvent parvenus à la lutherie par la nécessité de recréer un instrument rare ou oublié dont ils avaient besoin dans leur pratique de musiciens.

Cette démarche créative au service de la musique est entretenue par les milieux baroques et traditionnels où les instrumentistes sont toujours en quête de nouveaux outils.

La recherche occupe donc une grande part dans notre activité car nous ne reproduisons pas des modèles standards mais, bien souvent, des exemplaires uniques correspondant à des demandes très spécifiques. Chaque facteur élargit constamment son catalogue personnel et se nourrit des échanges avec ses confrères. Si nos gestes professionnels diffèrent (il n’y a rien en commun entre le tournage d’une flûte et le creusage d’une voûte de violon), nous n’en sommes pas moins tous passionnés par l’histoire des techniques, l’usage des matériaux et des outils, la cohérence esthétique des contextes musicaux. Nous partageons les mêmes méthodes de recherches historiques. Le travail de reconstitution des instruments anciens et traditionnels s’inspire des spécimens issus de musées ou de traditions populaires. Mais quand aucun n’a survécu, nous devons nous appuyer sur d’autres témoignages. L’une des principales sources est constituée des multiples représentations visuelles des instruments au cours des siècles. Collectées de la façon la plus exhaustive possible et soigneusement répertoriées, ces images apportent quantité d’informations permettant de restituer des instruments disparus. C’est pourquoi l’UNFI travaille sur le projet d’une base de données iconographiques mutualisée consultable par tous ses membres. De même, l’association lancera d’ici peu un forum d’échanges de techniques, pour partager recettes et coups de main, interrogations et découvertes.

Par ailleurs, la réflexion collective s’enrichit énormément de nos contacts réguliers avec les scientifiques, acousticiens, spécialistes des bois, musicologues et organologues. Nous les côtoyons à l’occasion de divers colloques mais aussi lors des sessions de formations annuelles que l’UNFI a initiées avec l’Institut Technologique Européen des Métiers de la Musique, l’ITEMM, en 2001. www.itemm.fr. Nous pensons qu’une meilleure compréhension de la physique des instruments, de la mécanique des matériaux, qu’une connaissance plus approfondie de l’histoire de la musique nous aident à améliorer notre production et nous conduisent sur des chemins inexplorés. De notre dialogue avec les scientifiques est née l’idée de concevoir des outils informatiques qui accompagnent les artisans à différents stades de fabrication, de la conception d’un instrument au suivi de la réalisation. www.pafi.fr . L’UNFI a participé concrètement à l’élaboration de ces logiciels, en proposant un cahier des charges et en testant les premières versions. Nous mesurons toute l’aide qu’ils peuvent nous apporter car, aussi paradoxal que cela puisse paraître, recréer des instruments anciens ou traditionnels tombés en désuétude suppose une démarche innovante.

Quand nous avons la chance d’étudier une pièce historique, notre travail ne se borne pas à un simple rôle de copiste. Nous devons en restituer l’esthétique sonore avec les matériaux disponibles aujourd’hui. Les outils Pafi proposent de caractériser l’instrument original pour en dégager les qualités acoustiques et mécaniques, les propriétés de ses matériaux, les archiver et les comparer objectivement à la reconstitution. Ils peuvent aussi aider à concevoir virtuellement une partie d’instrument manquante, à se faire une idée du timbre d’un instrument fendu et, plus généralement, à contrôler la cohérence d’un instrument avant de passer à la phase de fabrication d’un prototype. Bien sûr, l’innovation est inhérente à toutes les musiques actuelles et tout autant à la musique traditionnelle dont la pratique n’est pas figée. Comme dans toutes les musiques vivantes, les instruments évoluent au rythme de la créativité des musiciens et des propositions inventives des facteurs.

En tant que groupement professionnel, l’UNFI a un rôle de représentation auprès des différentes institutions. Elle se fait aussi le relai des informations officielles qui concernent notre métier. Cela peut concerner la gestion, la formation, diverses déclarations, l’évolution de la règlementation sur la protection de certains bois et autres matières premières etc…

L’UNFI est membre de la Chambre Syndicale de la Facture Instrumentale, membre du bureau de l’ITEMM, membre du comité d’orientation scientifique et technique du Pôle d’Innovation des Métiers de la Musique

Les membres de l’UNFI exposent régulièrement leurs instruments lors de festivals ou de salons. Vous pouvez les retrouver au festival Le son continu du Château d’Ars, au festival de Boulegan a l’Ostal, aux Journées de Musiques Anciennes de Vanves, aux Rencontres de lutherie et musiques médiévales de Largentière et à l’occasion d’une multitude d’évènements en France et à l’étranger.

COMMENT ADHÉRER A L’UNFI

Pour faire une demande d’adhésion à l’UNFI, le facteur d’instruments de musique doit
• Répondre au questionnaire dans le formulaire ci-joint: formulaire PDF
• Écrire une lettre de motivation présentant sa démarche professionnelle, ses attentes et ses apports à l’égard de l’association
• Prendre contact avec un membre de l’UNFI afin d’établir une relation vivante. Ensemble ils discuteront de la validité de la demande d’adhésion. Cet adhérent lui signifiera la réponse de l’association à cette demande.
• Signer la charte des valeurs de l’UNFI
• S’acquitter de la cotisation de 30 €

CHARTE DES VALEURS DE L’UNFI

1. L’adhésion à l’UNFI est réservée aux facteurs d’instruments de musique professionnels, quelque soit leur statut, artisan, salarié, apprenti, élève d’une école de lutherie, établi en France ou à l’étranger.
2. En devenant adhérent, le facteur s’engage à participer à un travail collaboratif autour des thèmes de la recherche organologique, acoustique et historique. Cela implique un accord pour mutualiser les sources de travail, les connaissances et les réflexions.
3. Dans la mesure du possible, l’adhérent à l’UNFI doit se rendre disponible pour au moins une rencontre annuelle avec les autres membres lors d’une exposition, une réunion ou un stage de formation.
4. Sur les salons, les adhérents à l’UNFI doivent avoir une attitude respectueuse à l’égard de la production de leurs collègues. Plus généralement ils se font le relai du travail des autres membres de l’association.
5. L’adhérent s’engage à profiter de toutes les situations appropriées pour communiquer sur l’UNFI. Plus particulièrement sur les salons il doit mettre en valeur son appartenance à l‘association.