unfi
Union Nationale de la Facture Instrumentale

Psaltérions

Le Psaltérion Médiéval

Bertrand Claude - Instruments médiévaux
Le plus ancien de la famille.

Son nom vient de ce qu’il a pu servir à accompagner les psaumes.
On le trouve sous de multiples formes dès le XIeme siècle. Carré, triangulaire, rectangulaire…
La forme dite « en groin de porc » ou « tête de chien » apparaît dès le XIIeme.
Mêmes controverses quand à l’origine de l’instrument, Europe de l’ouest ? Perse ? Inde ?...
Pour avoir recalculé les dimensions idéales des longueurs de cordes je pense que cet instrument peut être issu du Monocorde médiéval.
Attribué à Pythagore mais cité par Boèce (Veme / VIeme siècle) il est présenté dans des traités musicaux du Xeme.
Il est constitué d’une caisse de résonnance et d’une corde unique séparée en deux parties par un chevalet mobile et permet de comprendre les rapports de hauteurs entre les intervalles musicaux.
Celui-ci servait à apprendre la musique (et les mathématiques) dans les monastères depuis des siècles et lorsque l’on a trouvé sur une corde la tension qui donne le meilleur son à une corde il suffit ensuite de reporter les longueurs données par l’emplacement du chevalet pour chaque note juste ; ce qui donne toujours la forme idéale du Psaltérion médiéval…

Le Psaltérion à Archet est quand à lui un instrument du XXeme siècle.
Selon Claude Riboullaut il aurait été inventé en 1917 pas un soldat autrichien…