unfi
Union Nationale de la Facture Instrumentale

La flûte à bec

 

détail d'une peinture du 15e siècle

 

 

 

 

Son origine remonte sans doute au Moyen Age. Peu de flûtes à bec médiévales on été conservées. Elles sont toutes de petite taille. L'une des plus anciennes a été retrouvée dans les douves d'un château du 14e siècle, près de Dordrecht, aux Pays Bas.

Au cours des siècles la flûte à bec a beaucoup évolué.
A la Renaissance elle était surtout utilisée en ensemble et se fabriquait le plus souvent en familles (consort) de différentes tailles.

quatuor flûtes


A partir du XVIIe siècle la flûte à bec devient un instrument soliste mais il reste peu de flûtes originales de cette époque dans nos musées. La flûte soprano est devenue l'instrument dominant dans les pays de l'Europe du Nord, alors qu'en Italie c'est l'alto en sol qui garde la place prépondérante.

Flûte 17em

Au début de l'ère baroque, la flûte à bec subit une transformation importante qui lui donne une étendue plus grande et un jeu plus virtuose. C'est à partir de là que se généralise la construction des flûtes à bec en 3 pièces, afin de faciliter le perçage précis de profils internes plus complexes. Le dessin ci-dessous est la première représentation d'un instrument de ce type. Il figure dans le Compendio Musicale de Bartolomeo Bismantova publié en 1677.

Flûte baroque

Il y a dans l'Encyclopédie de Diderot & d'Alembert un article intéressant sur la flûte à bec de la fin de l'époque baroque.

la flûte à bec vue par Diderot et d'Allembert


Ne pouvant concurrencer la flûte traversière en volume et en dynamique, la flûte à bec tombe en quasi désuétude vers le milieu du 18e siècle, et reste quasiment oubliée pendant environ 150 ans. De ce fait elle échappe aux changements apportés aux instruments à vent au 19e siècle et ne reçoit pas de système de clés.

Il est intéressant de noter que dans une petite ville de Bavière, Berchtesgaden, la fabrication de l'instrument a continué sans interruption du 18e siècle à nos jours sous une forme particulière, le Berchtesgadner Fleitl, une flûte à bec soprano. en ut ou en ré. utilisée surtout dans la musique populaire locale.

Par ailleurs, les flûtes à sifflet ne disparaissent pas complètement de la scène musicale romantique, mais survivent sous la forme du flageolet en France et en Angleterre, ainsi que du czakan en Europe de l'Est, notamment en Autriche et en Hongrie.
Redécouverte vers la fin du 19e siècle, la flûte à bec revient à la mode vers 1960 avec le renouveau de la musique ancienne.
La conception des flûtes à bec continue à évoluer de nos jours.

LA FLUTE A BEC AUJOURD'HUI

La flûte à bec n'est pas simplement un instrument historique. Elle s'est taillée un place de choix dans la musique contemporaine, et de nombreux compositeurs de notre époque ont écrit des pièces pour elle.
Les flûtes à bec scolaires ou d'étude sont généralement produites industriellement, en matière plastique ou en bois, tandis que les flûtes à bec de haute de gamme, plus spécialisées, sont fabriquées à la main dans de petits ateliers en utilisant les techniques traditionnelles
Les bois utilisés couramment pour ces instruments sont le buis, le grenadille pour les flûtes solistes, l'érable, le poirier et d'autres fruitiers pour les flûtes d'ensemble.
Les doigtés dits "baroques" ou "anglais" se sont généralisés sur la plupart des flûtes à bec actuelles. Ils sont proches de ceux de l'époque, bien qu'ayant subi quelques modifications. Les copies d'instruments anciens sont parfois accordées selon les tablatures historiques. Il existe aussi un système de doigtés simplifié diatonique appelé "allemand" ou "moderne" qui est aujourd'hui déconseillé en raison de problèmes de justesse dans certaines tonalités.
Sous ses différentes formes la flûte à bec possède un répertoire qui couvre plus de sept siècles du Moyen Âge à nos jours.